Bonhomie

Hot spot parisien ouvert récemment et qui, comme ses voisins, a contribué à faire du 10e arrondissement le coeur bouillonnant de la néo-gastronomie, Bonhomie joue la carte de la cuisine conviviale. Celle qui sent bon la Méditerranée, qui s’offre à la vue dans un camaïeu de tons ocres et qu’on partage entre amis avec une bonne bouteille de vin.

On y mange quoi ?

Une cuisine méditerranéenne revisitée. Les classiques se piquent d’une pointe de sophistication, cachée ici dans une texture ultra travaillée, là dans une association audacieuse. La carte, qui évolue régulièrement, proposait ce soir là un « labneh, pois chiche, menthe, amandes toastés et ras el hanout » à tomber par terre, ou un « poulpe, purée de pommes de terre rôties, huile de Pimenton » parmi les assiettes à partager (vite avalées). La poularde, également à partager, est servie avec du chou-fleur rôti et de la chicorée, qu’on délaisse rapidement pour la purée fondante, onctueuse, lisse, qui lui vaut sans hésitation le titre de meilleure purée de pomme de terre jamais goûtée.

Les deux desserts de la carte jouent chacun sur un registre : ultra-gourmandise (halva, Honey comb, pistache, fudge de chocolat blanc aux amandes fumées) pour l’un, fraîcheur et légèreté pour l’autre (tarte aux fruits de la passion sorbet bergamote, meringue au sumac, basilic thaï.

Labneh, poulpe et tarte aux fruits de la passion ©MLB

Dans quel cadre ?

Un grand espace (bar à cocktails d’un côté, restaurant de l’autre) à la décoration léchée, faite de matériaux chauds et de clins d’oeil aux sixties.

Bonhomie ©MLB

À quel prix ?

Le soir, comptez entre 10 et 22€ pour l’une des « petites assiettes à partager ». Pour les « plateaux à partager », les prix vont de 41€ (demi filet de merlu, fenouil, chou kale pignons de pin pour 2 à 4 personnes) à 200€ (demi cochon de lait de Bigorre, légumes de saison rôtis, salade pour 8 à 10 personnes). Impossible de résister aux desserts vu leur rapport qualité/prix : 8€ !

Laisser un commentaire